Projet de Territoire 2020-2026

Le Projet de Territoire de la CCE pour 2020-2026

À l’initiative de la Communauté de communes, un projet partagé est lancé sur le territoire autour de dix chantiers, autant d’ambitions dont la finalité est celle du mieux vivre ici et ensemble. Explications.

 

« Nous avons dans cette période particulière qui accélère les mutations de notre société à choisir l’avenir de notre territoire pour préserver tout ce qui en fait le charme, l’identité et la satisfaction des habitants à y vivre », souligne d’emblée la présidente Lydia Héraud, avant d’ajouter : « Il s’agit pour cela d’accompagner les transitions économiques, énergétiques et agricoles nécessaires à un développement durable qui place le vivant, l’humain au cœur des décisions politiques ».

Partant de ce constat et de cette philosophie, la Communauté de Communes de l’Estuaire se donne les moyens de ses ambitions, plus précisément de dix ambitions qui vont se décliner autour de l’économie, du social, de l’environnement, de la culture ou encore du tourisme. Et ce grand projet va se faire sous le signe de la solidarité et de la collaboration, c’est-à-dire en liens étroits avec les communes, les associations, les collectivités voisines et les partenaires institutionnels.

De battre le coeur du territoire

Parmi les grands axes de ce projet, il en va bien sûr de la vitalité économique. Celle-ci, en grande partie suspendue au secteur de l’énergie, de la viticulture et des petites entreprises, doit poursuivre son développement par la rénovation ou la création de zones d’activités et la réhabilitation des centre bourgs. Pour favoriser l’emploi, l’accent sera mis toujours davantage sur la formation et la découverte des entreprises locales.

À cette politique de lutte contre le chômage répond celle d’un logement digne pour chacun. Comme par exemple pour les  séniors  avec la réhabilitation de la Résidence Autonomie ou des constructions d’habitat social, sur Anglade notamment. Mais aussi avec la mise en place du Permis de Louer qui permettra d’assurer des logements décents pour tout locataire.

Le pari de la jeunesse et de la solidarité

En filigrane de ce grand projet se dévoile de manière impérative la place accordée à la jeunesse. C’est le pari, accompagner de la petite enfance à l’enseignement supérieur. Cette ambition embrasse les domaines culturels, artistiques et sportifs du territoire. Du musée numérique Microfolies au développement du Centre d’Enseignements Artistiques, de la bourse du savoir au Bus des curiosités, toutes les pistes sont à explorer. Plus largement, le renforcement de l’accompagnement des personnes les plus fragiles représente une ambition intrinsèque. Sans nuances d’âge, c’est un combat contre la pauvreté - qui est de deux fois supérieur au taux national ! -, contre les violences, contre le chômage de longue durée et pour une aide toujours plus forte à l’endroit des personnes âgées ou handicapées.

« Nous allons « élabourer » nos solutions ! », pour reprendre Rabelais qu'aime citer Lydia Héraud afin de bien prendre conscience que ce projet est celui de tous les habitants et qu’il doit être ancré dans le terroir. Ainsi, ce grand chantier prend forme et chacune de ces ambitions sera détaillée dans les prochains numéros avec les élus référents qui siègent à la Communauté de Communes de l’Estuaire. A suivre, et de très près. 

L'environnement comme clef de voûte

Les questions « vertes » sont sur le devant de la scène. Dans cette feuille de route composée de dix grandes ambitions, l’environnement tient naturellement une grande place. Ces terroirs de Haute-Gironde sont riches d’écosystèmes, de la façade estuarienne aux tourbières, des forêts aux marais. Cette diversité qui se traduit en biodiversité est un atout auquel les habitants sont particulièrement attachés. Et les politiques publiques sont là pour toujours mieux préserver ses richesses naturelles par des acquisitions foncières, la création de zones protégées, par la valorisation et un travail de sensibilisation. Cette ambition tient la main d’une autre : celle d’affirmer le positionnement éco-touristique du terroir fluvial et rural.

« Nous avons un patrimoine unique, à nous de mieux le faire découvrir avec nos sentiers, nos itinéraires cyclables ou autres circuits artistiques », plaide la présidente de la communauté de Communes. Clef de voûte du projet, la question de l’environnement tend enfin à protéger les populations par l’agriculture durable ou la lutte contre le gaspillage et la surproduction de déchets avec la création du Smicval Market Solidaire de l’Estuaire.

Ambition 1 : Favoriser la vitalité économique du territoire en s’appuyant sur son identité

Ambition 2 : Préserver et protéger nos ressources naturelles et notre biodiversité

Ambition 3 : Favoriser la santé environnementale et la protection des populations

Ambition 4 : Favoriser l’accès à un logement digne et adapté aux besoins de chacun

Ambition 5 : Offrir toutes les chances aux jeunes de choisir leur avenir

Ambition 6 : Affirmer le positionnement éco-touristique de notre terroir fluvial et rural

Ambition 7 : Oser une ambition culturelle, artistique et scientifique

Ambition 8 : Renforcer l’accompagnement des personnes les plus fragiles

Ambition 9 : Donner de la visibilité à l’action et à l’espace publics

Ambition 10 : Favoriser un meilleur accès aux services et aux activités