Construire Ensemble les Pratiques Agricoles en Haute-Gironde pour l’Environnement et la Santé

Dans le cadre du Contrat Local de Santé Haute Gironde (CLS), l’Observatoire Régional Santé Environnement, l’Agence Régionale de Santé et la Communauté de Communes de l’Estuaire ont organisé en décembre 2019 « l’Observatoire Local Santé Environnement ».

Il s’agissait de créer un espace de dialogue et d’information autour de la question de l’exposition des populations aux produits phytopharmaceutiques agricoles en Haute Gironde.

Pour lui donner une suite, la Communauté de Communes de l’Estuaire a réunis les acteurs concernés au sein d’un comité de pilotage composé de l’association de riverain Alerte pesticides Haute Gironde, des Syndicats viticoles de Blaye côtes de Bordeaux et de côtes de Bourg, des Vignerons de Tutiac, de l’ARS, de la coordinatrice du CLS et de la CCE. L’association de viticulteurs Bordeaux 45 (en Cubzaguais) et les élus des CDC de Blaye, du Grand Cubzaguais et de Latitude Nord Gironde nous ont rejoint en début d’année.

Ce comité de pilotage a émis le souhait de définir de manière concertée une stratégie territoriale et un programme d’actions opérationnelles.

Afin de « Construire Ensemble les Pratiques Agricoles en Haute-Gironde pour l’Environnement et la Santé - CEPA(h)GES », le comité de pilotage a choisi l’association « La Traverse » composée d’expertes du développement local, de la médiation territoriale et des processus de transition dans les territoires ruraux pour l’accompagner dans la mise en œuvre de cette stratégie.

Cette action est financée par la DREAL Nouvelle-Aquitaine dans le cadre de la mise en œuvre de la mesure 2.2 du PRSE Nouvelle-Aquitaine « Initiatives locales visant à la réduction des expositions de la population aux pesticides agricoles ».

La Traverse s’appuie sur la production de livrables audio « des podcasts » et sur des ateliers de concertation pour créer du dialogue entre différents acteurs, ce que nous avons fait à l’occasion de deux ateliers en janvier dédiés à la diminution de l’utilisation de produits phytosanitaires et à la sortie des CMR et au sujet de la mise en visibilité du risque et de la protection des riverains.

Ces podcasts ont mobilisé une trentaine d’acteurs de Haute Gironde et au-delà :  des viticulteurs, des enseignants, des riverains, des professionnels de la vigne et du vin, des professionnels de santé, des élus, des associations et spécialistes de la protection de l’environnement…

>> Consulter les Podcasts <<

La voix, l’expression et la vision de chacun d’entre eux ont été capturées et nous sont données à entendre au travers de 9 épisodes de podcasts disponibles sur la chaîne YouTube de la CCE.

C’est un parcours de découverte qui est proposé aux « entendeurs » qui commence par un voyage dans le temps, qui nous permet de mieux appréhender le métier de vigneron, et les autres métiers du vin et de la vigne. En continuant le parcours, on s’arrête sur les préoccupations sanitaires de vie en bordure de vignes et sur les solutions qui peuvent être apporter pour améliorer la situation ; cela passe par le dialogue et par le changement de pratiques agricoles vers des pratiques plus durables et de préservation de l’environnement et de la santé humaine.

D’autre part, les partenaires du projet CEPAhGES ont souhaité produire une brochure d’informations destinée aux habitants de Haute Gironde afin de mieux faire connaître les pratiques viticoles pour améliorer le vivre ensemble et pour donner les informations nécessaires en cas de problèmes.

Cette brochure sera disponible très prochainement dans toutes les mairies et bien sûr en ligne sur le site internet des Communautés de Communes de Haute Gironde.

En complément de ce travail collaboratif, la CCE, avec le soutien des fonds européens LEADER, a lancé en mars une expérimentation « Sites sensibles ». Quatre exploitations viticoles situées sur le territoire de Haute Gironde ayant des parcelles en « site sensible » (à proximité d’une école par exemple) bénéficient d’un accompagnement technique afin de diminuer leur utilisation des produits phytopharmaceutiques. Cet accompagnement est réalisé par les techniciens de la chambre d’agriculture de la Gironde.

De plus, dans le cadre de son Projet Alimentaire Territorial, la CCE donne la possibilité à tous les agriculteurs de son territoire de bénéficier gratuitement d’un diagnostic d’exploitation et d’une simulation technico-économique pour une conversion en Agriculture Biologique. En 2021, cinq exploitations viticoles et une exploitation d’élevage ovin bénéficient de ces études réalisées par Agrobio Gironde.

Contact

Service Développement Durable : Eve LALANDE

eve.lalande@cc-estuaire.fr

Tél. 05 57 42 61 99