Projet Alimentaire Territorial


Depuis novembre 2018, la CCE met en place un projet global de transition agricole et alimentaire à partir des ressources locales qui vise à préserver l’environnement, développer les circuits-courts, améliorer la santé des habitants, faciliter l’accès de tous à une alimentation de qualité.

Les agriculteurs, les distributeurs, les consommateurs et les collectivités se réunissent pour ensemble participer à l’amélioration de cet écosystème alimentaire local.

Prévus dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014 (Art 39), le PAT permet :

  • De mobiliser et travailler en collaboration avec les acteurs de l’agriculture et de l’alimentation : SAFER, chambre d’agriculture de la Gironde, ADAR Haute Gironde, Agrobio Gironde, Terres de Liens, Bordeaux Sciences Agro
  • D’accéder à des financements du Conseil Départemental de la Gironde, de l’Europe via les fonds LEADER, de la DRAAF, de la DREAL
  • De légitimer la position de la collectivité comme coordinatrice d’un projet commun.

En janvier 2019, ces acteurs incontournables ont signé une convention de partenariat indiquant nos objectifs commun et la volonté de faire vivre ensemble ce Projet Alimentaire Territorial.
Depuis le 4 septembre 2020, la CCE est reconnue officiellement « Projet Alimentaire Territorial » par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

A ce jour, seuls 41 territoires en France sont reconnus officiellement PAT, nous sommes les seuls en Gironde avec le Pôle Territorial du Cœur Entre-Deux-Mers à pouvoir utiliser le label.
Le PAT est un projet collectif et participatif. Des temps de rencontres ouverts à tous associent les habitants aux acteurs locaux de l’agriculture et de l’alimentation. En juin 2019, les habitants ont rencontré les agriculteurs bio du territoire et en octobre les acteurs locaux de la distribution (AMAP, magasin de producteurs…). Ces temps de rencontres se concluent par le partage d’un apéritif composé de produits locaux à découvrir.

Quatre groupes thématiques de travail se réunissent tout au long de l’année, ils mobilisent des partenaires autour des enjeux de la maîtrise foncière, de la restauration collective, de la santé des habitants face à l’usage des produits phytosanitaires (transition agricole) et de l’accès pour tous à une alimentation durable.

Le PAT met en œuvre un programme d’actions concrètes :

1. Le PAT porte depuis septembre 2019 une action foncière pour répondre aux besoins de la restauration collective.

Il s’agit, avec la SAFER d’animer un groupe de coordination foncière composé d’élus et d’agriculteurs pour connaître les terres disponibles pour l’agriculture, les exploitations à transmettre, pour faciliter l’accès au foncier de porteurs de projet.

L’objectif est de créer une réserve foncière agricole en vue d’installer un ou des maraîcher(s) en agriculture biologique pouvant répondre à une demande locale, en particulier la restauration collective.

La CCE doit aussi identifier des porteurs de projets agricoles pouvant satisfaire aux besoins du territoire et peut acquérir des terres pour accueillir en fermage via un bail environnemental des exploitants pouvant fournir la restauration collective.

2. Le PAT permet de soutenir les porteurs de projets agricoles

Le PAT permet de soutenir les porteurs de projets agricoles en leur faisant bénéficier du parcours à l’installation proposé par le service développement économique de la CCE et en les aidant à financer des formations techniques.

3. Le PAT propose un parcours d’accompagnement à la conversion en Agriculture Biologique

Le PAT propose un parcours d’accompagnement à la conversion en Agriculture Biologique, il finance une simulation technico-économique menés par AGROBIO33 en cette fin d’année 2020 et des temps de sensibilisations aux pratiques plus durables.

4. Le PAT a mobilisé en mai 2019 les acteurs de la restauration collective

Le PAT a mobilisé en mai 2019 les acteurs de la restauration collective (cantines scolaires, collège, EHPAD, restaurants du CNPE, EVA…) via des temps de sensibilisation aux achats locaux et bio.

L’objectif de ce groupe de travail est de se former à l’alimentation durable et de rencontrer les producteurs pour introduire plus de bio et de local dans les assiettes des enfants.

Des formations seront organisées par la CCE en 2020/2021 à destination des personnels de fabrication en partenariat avec INTERBIO.

5. Le PAT porte un programme de réduction des expositions de la population aux pesticides agricoles en Haute Gironde

Le PAT, dans le cadre du Contrat Local de Santé de Haute Gironde, porte un programme de réduction des expositions de la population aux pesticides agricoles en Haute Gironde animé par un comité de pilotage composé du CLS, des représentants locaux de la profession viticole, de l’association locale de riverain et de l’ARS.

Il a pour objectif de :

  • faciliter la diminution de l’utilisation de produits phytopharmaceutiques dans les exploitations viticoles de Haute Gironde,
  • sortir des CMR,
  • informer sur les produits et leur impact sur la santé auprès de la population.

    Une AMO est lancée en octobre 2020 pour mettre en place ces actions.

6. Le PAT va en 2020/2021 créer un site web

Le PAT va en 2020/2021 créer un site web « ressource » composé d'informations :

  • sur les circuits-courts,
  • sur les évènements en lien avec l’agriculture, l’alimentation,
  • il proposera des vidéos éducatives, des « tutos » sur la cuisine, le jardinage, des vidéos mettant en valeur  les producteurs et commerçants locaux,   …
  • Il fournira du contenu pour les habitants pour les aider à consommer en local et avoir une alimentation plus durable.

7. Un stand sera construit à l’image du PAT

Sur les lieux fréquentés et les évènements du territoire (Terres d’Oiseaux, les marchés, les fêtes diverses, les supermarchés…) un stand sera construit à l’image du PAT pour :

  • présenter la démarche
  • faire des ateliers de sensibilisation à l’alimentation Durable.

Des documents de communication relatifs au PAT seront édités et y seront distribués.

8. Le PAT lancera en 2020 le « Défi Famille à Alimentation Positive »

Consommer local et bio
sans augmenter les coûts de son budget nourriture

c’est le défi que vont relever, pendant 6 mois, des familles habitant la CCE.

La CCE organisera pour les familles des ateliers-conseils autour de la nutrition, de la consommation responsable, du jardinage, de la cuisine, des rencontres avec les agriculteurs du territoire en visitant leurs fermes, des évènements conviviaux et ludique afin de réunir les familles constituées en équipes.

Ces ateliers seront adaptés aux contraintes COVID-19 et pourront être menés en vidéoconférences via le logiciel Zoom.

Le défi est mené en partenariat avec AGROBIO GIRONDE qui met à disposition de la CCE un outil en ligne de relevé d’achats qui permet de suivre l’évolution des consommations de produits bio et locaux au cours du dispositif.
AGROBIO dispensera à la CCE une formation de connaissances générales sur la bio ouverte aux élus et interviendra sur les évènements.

La CCE accompagnera individuellement chaque famille tout au long du parcours.
A l’issu du défi, des prix seront remis aux équipes qui auront amélioré leurs achats sans dépenser plus. Un appel aux familles est lancé en octobre 2020.

9. Le PAT participe, avec les 3 autres EPCI de Haute Gironde, à la mise en valeur des producteurs locaux via une Convention de coopération « Circuits-courts ».

Ainsi, la Communauté de Communes du Grand Cubzaguais est en charge d’animer cette coopération et de mettre à jour le « Guide des producteurs de Haute Gironde » voir de lancer un programme d’actions plus vaste (affichage, presse…). La CCE participera à cette mise à jour en 2020/2021.

 

 

Contact

Chargée de mission développement durable

38, Avenue de la République

33 820 Braud-et-Saint-Louis 

Tél : 05 57 42 61 99  - Fax : 05 57 42 64 40
Mail : agenda21@cc-estuaire.fr